BandeauVague

Les pages biblio

Accueil

Le blog langue bretonne

SOCIOLINGUISTIQUE ET HISTOIRE

Les sondages sur la langue bretonne : combien de locuteurs?

La pratique du breton de l'Ancien Régime à nos jours

L'interdiction du breton en 1902

Les livres publiés par Fañch Broudic

Les articles publiés par Fañch Broudic

REPERES

Les pages "biblio"

Les courriels reçus… Les réponses à vos questions…

Les pages infos

AR PAJENNOU BREZONEG

Pajennou nevez

Piou oar brezoneg ?

Emile Masson ha "Brug"

Leoriou all gand Fañch Broudic

Yez, lennegez, istor

© Fañch Broudic 2002 - 2009

BandeauSousTitredesPages

La photo : Enseigne de crêperie à Vannes (Morbihan).

www.langue-bretonne.com
Enseigne de crêperie à Vannes

Les livres publiés par Fañch Broudic

Dernier titre paru : Parler breton au XXIe siècle

Broudic (Fañch). - Parler breton au XXIe siècle. Le nouveau sondage de TMO Régions. - Brest : Emgleo Breiz, 2009. - 208 p.

ISBN : 978-2-911210-91-3

livresondage022On parle breton au XXIe siècle : la chose aurait paru inimaginable à tous ceux qui ont pronostiqué sa prochaine disparition.

Juste avant l'an 2000, on comptait 257 000 bretonnants en Bretagne. La pratique du breton est-elle toujours en diminution ? Un nouveau sondage a été réalisé par TMO Régions, dix ans après le précédent. Ce livre en présente les résultats et répond aux questions que tout le monde se pose :

- combien de personnes parlent-elles réellement le breton ?
- qui sont les bretonnants d'aujourd'hui ?
- quel est le breton qui se parle le plus ?
- les Bretons sont-ils convaincus de l'intérêt que présente leur langue ?
- quelles sont les perspectives pour l'avenir ?

Voici un état des lieux indispensable concernant l'usage de la langue bretonne et les représentations qui lui sont associées.

Pour en savoir plus

Le breton une langue en questions

Broudic (Fañch). - Le breton : une langue en questions. - Brest : Emgleo Breiz, 2007. - 205 p.

ISBN : 978-2-911210-71-9

Couverture du livre "Le breton : une langue en questions"Que représente la langue bretonne pour ceux qui la parlent, et pour les autres ? Au début du XXe siècle, tout comme aujourd'hui, cette langue fait débat. A Paris, le journal La Lanterne proclame qu'il faut empêcher les Bretons de déblatérer en un tel charabia. En Bretagne même, les points de vue sont divergents. A gauche, Emile Masson est le premier à réclamer l'enseignement du breton. Par contre, le républicain Yves Lefebvre ne pense pas qu'on puisse en retarder la disparition. Roparz Hemon exprime quant à lui des positions nationalistes et conservatrices.

Aujourd'hui, les Bretons sont largement favorables au breton. Mais les sondages de l'institut TMO-Régions révèlent que seuls 2% estiment indispensable de le savoir et 41% que c'est utile. Pour les autres, il n'a pas beaucoup d'intérêt ou ne sert à rien.

De fait, le breton se parle beaucoup moins. Il ne s'emploie presque plus lors des campagnes électorales. Pendant longtemps, les femmes ont montré un plus fort attachement à la langue : si elles ont ensuite opté plus rapidement que les hommes pour le français, c'est que cela a représenté pour elle une véritable libération.

Est-ce aussi parce qu'il était interdit de cracher par terre et de parler breton à l'école ? Tout le monde en est convaincu : le problème est qu'il est impossible de retrouver l'original de cette affiche. Par contre, le symbole - cet objet qu'on accrochait au cou des enfants surpris à parler le breton - a été en usage dans les écoles de Basse-Bretagne pendant 130 ans, depuis les années 1830 jusque vers 1960. Les bretonnants eux-mêmes ont polémiqué entre eux sur l'intérêt qu'il y avait ou non à l'utiliser pour inciter les petits bretonnants à parler le français en dehors de la classe.

Le breton, une langue en questions : dix études documentées sur une langue dont tout le monde parle et une approche inédite. Un ouvrage de rigueur et de passion, au carrefour de l'histoire et de la sociolinguistique.

Pour en savoir plus

 

La pratique du breton de l'Ancien Régime à nos jours

BROUDIC (Fañch). - La pratique du breton de l'Ancien régime à nos jours. - Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 1995. - 490 p., 99 graph., 101 tab., 9 cartes. - (Collection : Des Sociétés).

Publié avec le concours du Centre de Recherche Bretonne et Celtique (UBO, Brest).

ISBN 2-86847-128-5

Couverture du livre "La pratique du breton de l'Ancien Régime à nos jours"La question linguistique est un sujet sensible en Bretagne. Le livre de Fañch Broudic, tout d'abord, établit les faits. La statistique officielle pourtant n'a jamais pensé à dénombrer ceux qui parlent une autre langue que le français. Mais en compulsant toutes les archives et les sources disponibles, en effectuant des sondages et des enquêtes, l'auteur peut fournir des indications précises et le plus souvent inédites sur le niveau de pratique du breton depuis 200 ans.

Ce livre ne se limite pas à un constat. Il pose des questions : la Basse-Bretagne n'est-elle pas en train de vivre un processus de substitution ou de changement de langue ? Il propose aussi des explications. Si la pratique du breton a diminué de 80% depuis la dernière guerre, pourquoi ?

Cet ouvrage passionnera tous ceux qui s'interrogent sur le devenir de la langue bretonne. Se situant au carrefour de l'histoire et de la sociolinguistique, il analyse en détail le principal changement culturel toujours en cours en Basse-Bretagne.

Pour en savoir plus

L'interdiction du breton en 1902

ROUDIC (Fañch). - L'interdiction du breton en 1902. La IIIe République contre les langues régionales. - Spézet : Coop Breizh, 1996. - 183 p., ill.

ISBN : 2-909924-78-5

"Usage abusif du breton" : c'est par ce motif extraordinaire qu'Emile Combes, Président du Conseil, Ministre de l'Intérieur et des Cultes, prétend en 1902 interdire la prédication en langue bretonne dans les églises de Basse-Bretagne et obliger le clergé à enseigner le Couverture du livre "L'interdiction du breton en 1902"catéchisme en français aux enfants. La mesure est vexatoire, et le linguiste Albert Dauzat le reconnaîtra quarante-cinq ans plus tard en parlant d'un "acte fâcheux de violence".

Mais alors que l'exclusion du breton de l'école n'avait guère suscité de protestations, la décision de Combes provoque aussitôt un tollé et une avalanche de réactions, non seulement de la part de l'épiscopat et du clergé, mais également des élus - y compris de certains élus républicains - des instituteurs, des autorités locales, de la presse…

L'analyse de ce conflit éclaire d'un jour nouveau des données méconnues : au tout début du XXe siècle, le breton est la langue majoritaire en Basse-Bretagne. La moitié de la population ignore le français, et 75% ne s'expriment habituellement qu'en breton. De telles pratiques n'étaient sans doute pas conformes aux principes d'unification nationale proclamés par une IIIe République de plus en plus hostile aux langues régionales. Quand Emile Combes se demande si en Bretagne on n'est pas Breton avant d'être Français, les Bretons lui répondent simplement qu'ils veulent "être Français et parler breton".

Un livre d'histoire et de sociolinguistique, pour mieux comprendre les réalités d'aujourd'hui. Et ce d'autant plus que l'épisode de l'interdiction du breton pour la prédication est intervenu quelques années seulement avant l'adoption de la loi de Séparation des Eglises et de l'Etat, dont on vient de fêter, discrètement, le centenaire.

Ce livre a reçu en 1998 le prix d'Histoire de l'Union des Ecrivains Bretons.

Pour en savoir plus

 

A la recherche de la frontière

BROUDIC (Fañch). - A la recherche de la frontière. La limite linguistique entre Haute et Basse-Bretagne aux XIXe et XXe siècles. - Brest : Ar Skol Vrezoneg, 1997. - 179 p., cartes.

2e édition.

ISBN 2-906373-44-3

Même si la pratique du breton s'est fortement diluée depuis un demi-siècle dans toute la Couverture du livre "A la recherche de la frontière"Basse-Bretagne, plusieurs chercheurs, dans des travaux récents, estiment que ce qu'on appelle "la frontière" ou "la limite linguistique" entre Haute et -Basse-Bretagne "reste encore bien concrète" aujourd'hui.

Mais sait-on bien quel est le tracé de cette limite, et comment il a évolué au fil du temps ? L'enquête effectuée par Sébillot en 1886 sert toujours de référence sur cette question de la limite linguistique entre Haute et Basse-Bretagne, au point que l'on parle couramment de la "ligne Sébillot". Cette limite a pourtant bougé, avant et après lui. Si la question des origines a donné lieu à un grand nombre d'études basées essentiellement sur la toponymie, plusieurs recherches ont également été consacrées à l'évolution de cette frontière linguistique à l'époque contemporaine. Mais aucune synthèse n'avait jusqu'à présent été proposée sur ce sujet.

Ce livre fait donc le point sur les travaux de tous ceux qui, depuis deux siècles, se sont lancés "à la recherche de la frontière".

Pour en savoir plus

 

Histoire de la langue bretonne

Fañch BROUDIC. - Histoire de la langue bretonne. - Rennes : Editions Ouest-France, 1999. - 64 p., ill.

ISBN : 2-7373-2495-5.

Couverture du livre "Histoire de la langue bretonne"En 1780 déjà, un voyageur écrivait que "cette langue est si différente du français que je n'y entendais pas un mot".

Ce livre n'est pas une méthode de breton.

Il expose l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur cette langue qui se parle dans la partie occidentale de la Bretagne :

- pourquoi dit-on que le breton est une langue celtique ?
- quelles sont les particularités de la grammaire ?
- quel est le plus vieux dictionnaire breton ?
- quels sont les écrivains qui comptent en breton ?
- qui donc parle le breton aujourd'hui ?
- a-t-il toujours été interdit à l'école ?
- comment comprendre la véritable explosion de la chanson bretonne ?

Vers l'an 2000, la langue bretonne est à un tournant de son histoire : alors qu'on la parle de moins en moins, quelques milliers de jeunes l'étudient avec passion dans les classes bilingues. Ce livre fait le point sur une langue dont l'avenir est au cœur de l'actualité.

Le livre, tout en couleurs, comporte près d'une centaine d'illustrations : cartes, documents anciens, cartes postales, photographies, infographie… Par la richesse de son iconographie, ce livre est sans doute une première : jamais jusqu'à présent, le passé et le présent de la langue bretonne n'avait été illustrés d'une telle manière.

Une deuxième édition, revue et mise à jour, est désormais disponible.

Pour en savoir plus

 

Qui parle breton aujourd'hui ?

Broudic (Fañch). - Qui parle breton aujourd'hui ? Qui le parlera demain ? - Brest : Brud Nevez, 1999. - 153 p., graph.

ISBN : 2-86775-185-3

Couvertture du livre "Qui parle breton aujourd'hui ?"Ce livre présente les résultats complets et l'analyse détaillée du sondage effectué en 1997 par l'Institut TMO-Régions

Il fournit des indications précises sur les questions que tout le monde se pose :

- combien y a-t-il de bretonnants ?
- où et quand parle-t-on le breton ?
- pourquoi faut-il le conserver ?

Chose inimaginable pour ceux qui ont depuis deux siècles pronostiqué sa disparition imminente : on parlera breton au XXIe siècle. Le breton ne va pas disparaître. Mais…

Le livre contient de très nombreuses données inédites, notamment :

- l'attachement des Bas-Bretons par rapport à leur langue spécifique et leur répartition selon la sensibilité politique des personnes interrogées
- des explications sur la première génération d'après la débretonnisation
- une analyse qualitative des arguments avancés par ceux qui considèrent qu'il faut conserver le breton ainsi que par ceux qui ne sont pas d'accord
- les raisons pour lesquelles le breton pourra ou non se conserver
- la comparaison du taux de pratique du breton et du dynamisme démographique
- la présentation des scénarios possibles : combien peut-il y avoir de bretonnants en 2010 ?

Un livre de réflexion à l'intention de :

- tous ceux qui s'intéressent à la langue bretonne
- qui s'interrogent sur le devenir des langues régionales en France et en Europe.

 

Travaux de bibliographie

Bibliographie des publications en langue bretonne. Année 1973. - STUDI, n° 1, 1974, 114 p.

Bibliographie des publications en langue bretonne. Année 1974. - STUDI, n° 5, 1976, 136 p.

Bibliographie des publications en langue bretonne. Année 1975. - STUDI, n° 10, 1979, 124 p.

Langue et littérature bretonnes : Dix ans de bibliographie. 1973-1982. - Brest : Brud Nevez, 1984. - 288 p.

Couverture du livre "Bibliographie 1973-1982"Bibliographie des publications en langue bretonne. Année 1983. - STUDI, n° 30, 1986, 109 p.

Bibliographie des publications en langue bretonne. Année 1986. - STUDI, n° 34, 1988, 110 p.

Langue et littérature bretonnes : Bibliographie II. 1983-1988. - Brest : Brud Nevez, 1990. - 379 p.

Langue et littérature bretonnes : Bibliographie III. 1989-1990. - Brest : Brud Nevez, 1992. - 355 p.

 

Ouvrages collectifs

Couverture du livre "Taolennou ar baradoz" 

Roudaut (Fañch), Croix (Alain), Broudic (Fañch). - Les chemins du Paradis = Taolennou ar baradoz. - Douarnenez : Le Chasse-Marée - Armen, 1988. - 186 p., ill.

Ouvrage bilingue, français-breton.
Traduit en japonais en 1996 par Kioshi Hara et publié par Nyhon Editor School Ltd Publishers, Tokyo, 293 p.

 

Couverture du livre "Roparz, Jakez…"Roparz, Jakez hag o diskibien. 43 bennad a skridvarnerez. - Brest : Ar Skol Vrezoneg, 1993. - 288 p.

Ouvrage collectif de critique littéraire. En langue bretonne.

 

Ouvrages en langue bretonne

Al liberterien hag ar brezoneg : Brug, 1913-1914. - Brest : Brud Nevez, 1983. - 285 p.

Etude de presse sur la revue bilingue "Brug", publiée en 1913-1914

Ar bed o trei. Eun dibab a skridou a vremañ evid ar skoliou brezoneg. - Brest : Brud Nevez, 1983. - 53 p.

Anthologie de textes modernes pour les écoles bretonnes.

550.000 brezoneger a zo en Breiz-Izel, med piou int ? - Brud Nevez, n° 104, ebrel 1987, 54 p.

Exploitation du premier sondage réalisé sur la pratique du breton en Basse-Bretagne.

Ar brezoneg hag ar vrezonegerien e 1991. - Brud Nevez, n° 143, 1991, 40 p.

Le sondage de TMO-Ouest sur la pratique du breton en Basse-Bretagne.

Combes a-eneb ar brezoneg. - Brest : Brud Nevez, 1998. - 120 p.

Recueil et analyse de textes sur l'interdiction du breton en 1902.

Ar brezoneg hag ar vrezonegerien e 1997. - BRUD NEVEZ, n° 207, genver 1998, 59 p.

Couverture du livre "Brug"Analyse du sondage TMO de 1997.

Eun dra bennag a zo da jeñch er bed. Emile Masson ha Brug, 1913-1914. - Brest : Brud Nevez, 2003. - 330 p., ill.

Réédition, revue et dans une nouvelle présentation, de l'étude consacrée à la revue "Brug".

Moueziou a leh all. Troidigeziou. - Brest : Brud Nevez 2005. - 142 p.Couverture du livre "Moueziou a leh all"

Traduction en langue bretonne de poèmes et nouvelles de diverses origines.
Le blog "langue bretonne" Contact La page infos Accueil
 

La thèse : présentation, table des matières…

 

Le tout premier sondage sur la pratique du breton

 

Une émigration bretonnante

 

Langue bretonne et nouvelles socialisations

 

Pour quelles raisons la pratique du breton a-t-elle diminué ?

 

L'interdiction du breton en 1902 : présentation du livre

 

Le contexte poilitique de la circulaire Combes

 

L'interdiction du breton : la réaction des élus

 

Les livres publiés par Fañch Broudic

 

Dernier titre paru : Le breton, une langue en questions

 

L'interdiction du breton en 1902

 

A la recherche de la frontière : la limite linguistique

 

Histoire de la langue bretonne

 

Les articles publiés par Fañch Broudic : biblio

 

Relecture sociolinguistique d'une recherche phonologique

 

Exposer une langue : l'exemple du breton

 

Pierre-Jakez Hélias et la langue bretonne

 

"Brug" : une revue libertaire en langue bretonne au début du XXe siècle

 

Le tout premier sondage en 1970

 

Parler breton au XXIe siècle : nouveau sondage

 

Parler breton au XXIe siècle : les chiffres-clés

 

Quelle opinion les Bretons ont-ils de leur langue ?

 

Les livres publiés par Fañch Broudic

 

Les articles publiés par Fañch Broudic : biblio

 

Sociolinguistique 1

 

Sociolinguistique 2 : langue bretonne

 

Histoire 1

 

Histoire 2 : deux almanachs révolutionnaires en breton

 

Questions d'étudiants et de chercheurs

 

Traductions en tous sens

 

Noms, prénoms et autres noms

 

Infos : colloques, revue de presse…

 

Fañch Broudic : CV et biblio perso

 

La page des liens "langue bretonne"

 

Pour contacter Fañch Broudic

 

Gwengamp o c'hoari football : biskoaz kemend-all !

 

Marvet eo Remi Derrien

 

Kenavo d'am labour

 

Petra c'hoarvez e bro-Chin hag en Tibet ?

 

Piou a ra gand ar brezoneg ?

 

Petra 'zoñj ar Vretoned euz o yez ?

 

Enklask an INSEE : 257 000 brezoneger e Breiz

 

Al leor nemetañ diwar-benn "Brug"

 

Petra 'skrive "Brug" : eun dibab a destennou

 

Moueziou a leh all : troidigeziou diwar skrivagnerien ar bed

 

Combes a-eneb ar brezoneg

 

Taolennou ar baradoz

 

Skridvarnerez

 

Lennadennou a nevez 'zo

 

Paotred ar brezoneg

 

Daou almanag brezoneg euz amzer an Dispah